Œuvres douteuses

Aucune conclusion définitive n'a été tirée sur la paternité de certains des écrits diffusés sous le nom d'Arnau de Vilanova, soit parce que leur analyse a révélé une formation complexe, dans laquelle a pu être incorporé un texte arnaldien ultérieurement modifié ou uni à d'autres textes, soit parce qu'il y a des désaccords entre les spécialistes, ou parce qu'ils n'ont jusqu'alors pas été suffisamment étudiés. Outre le commentaire du De morbo et accidenti galénique, ces écrits sont :

  1. Tractatus de venenis (« Des poisons ») : un recueil mal assemblé de quatre fragments préexistants : une énumération de thériaques et d'antidotes, une description de la thériaque et de ses vertus, une longue liste de plantes, animaux et minéraux prétendument vénéneux ou nuisibles, et un recueil de doses et d'administration de la thériaque pour des maladies. La partie la plus importante pourrait être authentique.
  2. Antidotarium (« Antidotaire ») : la première partie, qui traite des aspects généraux du travail des apothicaires, pourrait être authentique. En revanche, la deuxième partie, qui recueille près de 200 recettes de tous types de préparations pharmaceutiques et qui constitue la partie la plus importante de l'œuvre, ne peut être attribuée à Arnau, car elle n'est pas originale mais provient dans une large mesure d'autres antidotaires médiévaux largement répandus.
  3. Une collection de soixante-treize Experimenta ou synthèses de problèmes médicaux ou de traitements destinés à Clément V, mais aussi à d'autres personnalités de la cour papale d'Avignon.
  4. Libellus de arte cognoscendi venena (« Livre sur l'art de connaître les poisons ») : son titre est trompeur puisqu'il ne consacre que les premières lignes à la description des précautions à prendre contre les venins, puis il en décrit immédiatement les symptômes et la thérapeutique.
  5. De urinis (« Des urines ») : divers textes sur le diagnostic via l'examen de l'urine ont circulé sous le nom d'Arnau de Vilanova.
  6. De aquis medicinalibus (« Des eaux médicinales ») : il décrit des préparations pharmacologiques élaborées à base d'eau.
  7. De simplicibus (« Des simples ») : catalogue de plantes médicinales, classées selon leurs qualités, leur action pharmacologique générale et leurs opérations thérapeutiques spécifiques.
  8. Consilium sive cura febris ethice (« Guérison de la fièvre hectique ») : un consilium en réponse à la demande d'un collègue qui demande des conseils sur le traitement d'un patient souffrant de fièvre hectique.
  9. Regimen quartanae (« Traitement de la fièvre quartane ») : un consilium qui recommande un traitement pour soigner la fièvre quartane d'un malade. L'auteur défend avec passion sa propre thérapeutique contre celle appliquée par les autres médecins, probablement non enseignants.
  10. Cura epilepsie (« De l'epilepsie ») : l'un des brefs écrits sur l'épilepsie unis au traité plus long attribué à tort à Arnau de Vilanova (nº 53) pourrait être arnaldien.  
  11. Abbreviatio libri pronosticorum (« Abrégé du Livre des pronostics ») : résumé du traité d'Hippocrate sur le pronostic médical.

Œuvres probablement apocryphes :

  1. Liber de vinis (Le Livre des vins) : après une dédicace à un roi, il comprend une introduction qui loue les vertus du vin en général, puis poursuit en expliquant que les médicaments simples chauffés avec le vin lui transfèrent leurs propriétés thérapeutiques et finit par l'exposition des procédures pour élaborer des vins médicinaux. Ensuite, la partie la plus importante du livre consiste à expliquer la composition et la préparation d'une cinquantaine de vins médicinaux pour traiter des maladies très diverses.
  2. De balneis (« Des bains ») : traite de la valeur médicale du bain.
  3. De sigillis (Des Sceaux) : donne des instructions détaillées afin de fabriquer un sceau pour chacun des douze signes du zodiaque. L'image zodiacale doit y être gravée, dans les conditions astrologiques correspondantes et en faisant des prières chrétiennes, et des phrases bibliques, des lettres hébraïques, des noms sacrés et des invocations aux saints doivent y être inscrits.
  4. Libellus regiminis de confortatione visus(« Livre du régime pour renforcer la vision ») : la première partie est un régime de santé générale, axé sur le soin de la vue, il s'agit d'une copie de Yuhanna ibn Masawaih.

Weintraktat

Illustration : Traktat von Bewarung und Bereitung der Wein, 1522, adaptation allemande de Wilhelm von Hirnkofen du De vinis attribué à Arnau de Vilanova. Cette version fut un véritable succès éditorial de l'imprimerie primitive, avec 34 impressions.

Campus d'excel·lència internacional U A B